Fempo : L’alternative saine et écologique des protections menstruelles

Cela fait plusieurs mois, que je suis passée aux culottes menstruelles. Plus saine pour le corps, plus écologique pour la planète. J’ai eu envie de tester à mon tour suite à une mésaventure et depuis, elles ne m’ont plus quittée. Il existe des dizaines de marques sur le marché à l’heure actuelle. Parfois de belles marques avec des valeurs, et d’autres qui ont surfées sur le business et qui ne fonctionne pas du tout. Après quelques recherches, j’ai jeté mon dévolu sur une petite marque française : Fempo. Après plusieurs mois de test,  je vous donne mon avis sur mon expérience avec ces culottes.

La marque Fempo : Une marque Française 

Fempo est une marque française créé par deux créatrices : Fanny et Claudette.  Les produits sont confectionnés dans des ateliers proches de la France. En particulier, au Portugal, Turquie et Tunisie. Quant aux matières premières, elles sont issues de la France et d’Italie.

Il existe plusieurs types de culottes. Lorsque je l’ai acheté l’année dernière (novembre 2019) il existait trois types : Par exemple, la power ++ est spécialement conçue pour les flux abondants avec une forme de shorty. Il y a également, la culotte qui est plus échancrée. Ainsi, que le shorty qui offre un confort absolu avec sa forme enveloppante. 

Il existe désormais ces trois modèles en matière lurex italienne avec un effet pailleté.  Et depuis peu, il existe même un maillot de bain pour le début et la fin des règles. 

Le coût des culottes sont aux alentours d’une trentaine d’euro par culotte. Et pour les packs de deux est à partir de 59€, et le trio entre 94€ et 98€ selon les modèles que vous choisissez. Cela représente un certain coût, mais honnêtement, on voit une différence. Je n’ai eu aucun effet secondaire, pas de brulure, pas de sensation d’échauffement ou autre. Avec un petit code promo, ça passe toujours mieux 😉 Ces culottes sont disponibles du 34 au 52 afin que toutes les morphologies puissent en profiter.

Pourquoi j’ai adopté les culottes et plus particulièrement Fempo

  • En novembre 2019, j’ai fais une grosse allergie aux serviettes hygiéniques de la marque Nana que j’utilisais depuis toujours. Cela faisait 9 ans que j’utilisais la même marque et les mêmes serviettes. Et du jour au lendemain, je me suis retrouvée avec des sortes de brulures dûs à l’utilisation de ces dernières. Et pour couronner le tout, je me suis retrouvée avec une mycose. Autant vous dire que ce n’était pas la joie. J’ai donc décidé de tout arrêter pour avoir une alternative plus saine pour mon corps. Pour moi, il était hors de question d’utiliser des tampons ou la cup à cause du syndrome du choc toxique. Même si les cas sont rares et qu’il ne faut pas les utiliser de manière prolongée. 
  • Je me suis procurée au total 5 culottes, dont deux powers ++ et les trois autres en version shorty. J’ai pris ma taille habituelle (un 40) et c’est parfait. 

Je vous conseille d’avoir au minimum 3 culottes, car elles sont assez longues à sécher surtout en hiver ! Comme cela, vous pouvez alterner et être tranquille, sans repasser aux protections lambda. 

Les culottes menstruelles : Mode d’emploi 

Lorsque vous recevez votre commande, il faut que vous laviez vos culottes la première fois. Hormis le fait, qu’il faut toujours laver ses vêtements la première fois. Avec ce premier lavage, cela va permettre d’augmenter sa capacité d’absorption. 

Une fois qu’elle est bien sèche, il ne vous reste plus qu’à l’utiliser comme une culotte normale. Personnellement, j’avais peur de l’utiliser seule la première fois. Et bien, je n’ai pas était déçue, c’est révolutionnaire ! Par rapport à une serviette, c’est plus doux, plus confortable, il n’y a pas d’ailettes qui se décollent ou que la serviette ne bouge. C’est le top ! 

Je porte la culotte « normale » en début et fin de cycle ainsi que la nuit. Et j’utilise la power ++ les deux jours suivants. J’ai un cycle « normal » mais sous pilule. C’est beaucoup moins abondant que lorsque je ne prenais rien. J’utilise une culotte pour la journée et je la change pour la nuit. Et ça me convient bien pour mon cycle. Il faut vraiment adapter selon votre cycle et votre ressenti. 

Fempo

Mon ressenti sur les culottes Fempo

Lorsque je les ai eues entre les mains. Je me suis dis que c’était vraiment épais comme une couche clairement, et que ça allait se voir. Et bien, je me suis trompée ! Je les porte sous un jean ou une robe et cela ne se voit pas en tout cas pas plus qu’une culotte lambda. Certaines personnes disent qu’elles ne ressentent pas d’humidité, je suis mitigée par rapport à cela. Je trouve quand même que l’on sent de l’humidité surtout lors des deux premiers jours. Pour ma part, il suffit que je change de culotte, et le tour est joué, comme une serviette hygiénique.  Et le plus, c’est qu’il n’y a aucune odeur ! 

La composition 

L’intérieur de la culotte est en 100% coton, ce qui est plus confortable qu’une serviette lambda. L’extérieur de la culotte est en Lycra italien, qui est « comme imperméable ». La partie absorbante est faite de bambou qui est naturellement antiseptique et anti-odeur. Avec un tissu imperméable et respirant pour éviter toute fuite. Et la marque nous assurent que les culottes ne contiennent pas de nano particule de métal, et sont garantis OEKO-TEX Standard 100. 

Fempo

Comment ça s’entretient 

On commence par bien rincer la culotte à l’eau froide. Il ne faut pas la rincer à l’eau chaude, sous peine de faire « cuire le sang » sur la culotte et que ça reste imprégné. Une fois que c’est bien rincer (il faut vraiment que l’eau soit translucide), vous avez deux options. Soit vous la laver à la machine à laver, avec des couleurs similaires à 30° max et sans adoucissant. Ou alors, comme moi, je lave à la main avec du Génie. Et pour les deux options, les laisser sécher à l’air libre. La marque recommande de ne pas utiliser de savon de Marseille, qui est trop gras, et qui va obstruer la qualité d’absorption. (Cela sature les fibres et bouche les pores des textiles.)

C’est aussi simple que cela, en gardant bien en tête les recommandations de la marque. Vous pouvez garder les culottes de chez Fempo, environ 5 ans. 

En conclusion, je recommande la marque?

Bien évidemment ! C’est déjà pas facile d’avoir nos règles, si en plus de cela, on doit supporter des protections mauvaises pour notre corps… Avec la solution des culottes menstruelles, c’est tellement plus simple, plus sain et écologique. C’est une vraie révélation pour moi. Il n’y a que des avantages à utiliser ce genre de protection. Hormis le prix qui est quand même un investissement, elles ont tout pour plaire !

⇢ Connaissez-vous les culottes menstruelles? Que pensez-vous de ce moyen de protection ? 

📌 Vous avez aimé cet article? Partagez-le / Enregistrez-le sur Pinterest !     

                             Fempo

4 Commentaires

  1. 16 septembre 2020 / 10 h 50 min

    Hello Audrey,

    Je suis adepte des culottes menstruelles depuis quelques années maintenant, et après avoir testé différentes marques c’est définitivement Fempo mes petites favorites ♥ Je suis contente que tu sois convaincue aussi !

    Bises

    • 16 septembre 2020 / 18 h 29 min

      Coucou Julie,
      Je suis convaincue à 100% c’est vraiment une belle marques avec des valeurs.
      Belle journée

  2. 17 septembre 2020 / 9 h 29 min

    Coucou
    J’ai testé Fempo et pas mal de ses petites copines et même si pour ma part, comme j’ai un flux abondant, je dois les changer plus souvent, je suis très contente de ce mode de protection et ne reviendrait pas aux jetables !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    • 18 septembre 2020 / 11 h 00 min

      Hello Audrey,
      En effet, suivant les flux, il vaut changer un peu plus souvent. Mais, je trouve que c’est quand même moins contraignants que des protections jetables 🙂
      Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *